René Le Roy

 
 
René Le Roy

Né le 1er janvier 1907 à Cléguérec (56), il est admis dans la Gendarmerie le 15 décembre 1928.
Après avoir servi dans la Garde à cheval, il est affecté le 1er novembre 1940 au secrétariat de la compagnie de gendarmerie du Morbihan. Il est promu adjudant le 1er octobre 1942.
Plus proche collaborateur du chef d'escadron Guillaudot, dirigeant le réseau « Action », il en est le secrétaire et confident. Il élabore avec lui le rapport 2223, dit le « Panier de cerises ». Il organise et participe à divers coups de mains, dont le vol de 2.000 litres d'essence au préjudice des Allemands à Caudan.
Courant d'énormes risques, il dissimule des pièces compromettantes comme du matériel à fabriquer les fausses cartes d'identité, des armes et des espèces.
Arrêté le 10 décembre 1943 à la caserne de gendarmerie de Vannes avec le chef d'escadron Guillaudot, il est torturé en vain à plusieurs reprises en vue d'obtenir des aveux. Déporté en Allemagne, il est rapatrié le 5 juin 1945 atteint d'infirmités incurables.
Nommé lieutenant, puis capitaine, il est promu commandeur de la Légion d'honneur. Il est titulaire de la Médaille de la Résistance et de la Croix de guerre 1939/1945 avec palme.