Jean Milès

 
 
Jean Milès

Né le 3 février 1903 à Vannes (56), il entre en Gendarmerie le 1er août 1925.
Venant de la Garde républicaine mobile, il prend le commandement de la brigade de Locminé le 26 juin 1941.
Un des premiers combattants de la Résistance morbihannaise dans le mouvement de « la France combattante ». Il prend le pseudonyme de Célestin Mayeux puis plus tard de Charles Caradec. Il s'illustre dans la protection des parachutistes et de la population locminoise. Il agit sous les ordres du chef d'escadron Guillaudot, dans le cadre du réseau « Action » et garde une liaison constante avec le Comité militaire régional des FTP à Naizin.
Il recrute et instruit dans la clandestinité une compagnie de 200 hommes et devient leur capitaine. Il organise et participe à de nombreux coups de main et sabotages. Il rejoint le maquis le 5 avril 1944 avec son unité qui devient la 1ère compagnie FFI du 4ème bataillon FTP.
Il participe brillamment aux combats de la Libération en attaquant et anéantissant plusieurs détachements ennemis. Il tient des positions défensives sur le front de Lorient d'août à octobre 1944.
Il est titulaire de la Médaille militaire, de la Croix de guerre 1939/1945 avec palme, de la Médaille de la Résistance et est promu chevalier de la Légion d'honneur.