Ange Nicolas

 
 
Ange Nicolas

Né le 29 janvier 1902 à Sarzeau (56), il est entré en Gendarmerie le 29 janvier 1927.
Nommé maréchal des logis-chef en 1930, il commande la brigade d'Hennebont sous l'Occupation.
Son action dans la Résistance est de tout premier ordre. Il met sur pied un réseau de recrutement de volontaires dans la région d'Hennebont. Il organise et instruit de nombreux groupes de maquisards dont il prend le commandement. En outre, il rend d'immenses services à tous les réseaux de Résistance du Morbihan. D'autre part, il accomplit de nombreuses liaisons et missions dangeureuses tant dans le renseignement que dans le recrutement. Il s'illustre également dans plusieurs actions de sabotage contre l'armée d'occupation.
Arrêté par la Gestapo le 31 mars 1944, emprisonné à Rennes, il est déporté au camp de Neuengamme (Allemagne) où il décède.
Promu adjudant-chef alors qu'il est interné à Rennes, il est nommé chevalier de la Légion d'honneur à titre posthume et décoré de la Médaille militaire, de la Croix de guerre 1939/1945 avec étoile de bronze, de la Croix du combattant et de la Médaille de la Résistance. Enfin, il est élevé au grade de sous-lieutenant le 9 septembre 1944 en raison du niveau des responsabilités qu'il a exercées dans les FFI.