Actus

Hommage aux harkis et aux forces supplétives & dévoilement d'une plaque Cité des Ajoncs à Saint-Avé

 
 
Hommage aux harkis et aux forces supplétives & dévoilement d'une plaque Cité des Ajoncs à Saint-Avé

Cyrille le Vély, secrétaire général de la préfecture, a présidé, le 25 septembre, la cérémonie d'hommage national aux harkis et aux autres forces supplétives qui s'est tenue à Saint-Avé en présence d'Anne Gallo, maire de la commune.

Marc Benredjem, président de la Fédération des harkis et rapatriés de Bretagne, Pierre Pelladeau, président du CERAS 56, Pierre Le Bodo, président de Golfe du Morbihan Vannes Agglomération et Gaëlle Favennec, vice-présidente du conseil départemental, des représentants des services de l'Etat et des associations patriotiques assistaient également à la commémoration.
Cette cérémonie revêtait un caractère particulier car la commune de Saint-Avé, la seule en Bretagne, a accueilli en 1964 vingt-deux familles de harkis dans sa Cité des Ajoncs au lieu-dit "La Terre Rouge". Inaugurée par le préfet Jean-Paul Roy et le maire de Saint-Avé, Pierre le Nouail, ces familles y ont vécu jusqu'en 1981, un véritable exemple d'intégration. Une plaque relatant cet épisode et scellée sur un menhir taillé dans la roche du massif armoricain « rappelant les montagnes d’Afrique du nord » a été dévoilée à l'occasion de cet instant mémoriel.
Pour rappel
On estime entre 15 000 et 20 000 le nombre de famille de Harkis établies en France au cours des années 1960, soit environ 90 000 personnes, réparties principalement dans les villes et villages du Midi. En 1964, Saint-Avé, village rural du Morbihan, représente dans le grand Ouest une exception, en accueillant également des réfugiés, vraisemblablement quelques dizaines de personnes. Des mesures d'urgence sont prises par les pouvoirs publics afin de résoudre la question du logement de ces familles. Lors de l'inauguration officielle, on constate que ce sont des logements neufs qui leur sont attribués. Dès l'arrivée, la scolarisation des enfants est perçue comme un garant d'intégration pour ces familles réfugiées. Une exposition sur le parcours des harkis sera visible dans le hall du Dôme à Saint-Avé du 1er au 28 octobre.

Une exposition de l'ONACVG sur le parcours des harkis sera visible dans le hall du Dôme à Saint-Avé du 1er au 28 octobre.

En vidéo

Photos