Étude nationale sur les morts violentes au sein du couple

 
 

La Mission interministérielle pour la protection des femmes contre les violences et la lutte contre la traite des êtres humains  (MIPROF) a recensé des chiffres clés issus de l’étude nationale de 2016 sur les morts violentes au sein du couple réalisée par le Ministère de l’Intérieur, Délégation aux Victimes.

 
Chiffres_clés_violence_2019
 

 Télécharger l’étude : 

> Étude nationale 2019 sur les morts violentes au sein du couple - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,09 Mb

De cette étude, il ressort que les femmes sont les premières victimes des violences au sein du couple. 146 femmes ont été victimes de leur partenaire en 2019 en France, contre 27 hommes. 25 enfants ont été tués dans le cadre de violences au sein du couple parental. Il y a eu un total de 16 victimes collatérales et rivaux.

L‘impact des violences conjugales est très important, autant sur les victimes que sur les enfants témoins des violences (ou qui en subissent). En France en 2019 :

  • Dans 10 affaires,16 enfants mineurs ont été témoins de l’homicide
  • 111 enfants sont devenus orphelins de père, ou de mère, ou des deux parents suite aux homicides au sein du couple parental

Les violences conjugales sont encore très présentes en France. Il est important d’en parler, d’essayer de les prévenir, notamment par la sensibilisation, et d’accompagner les victimes de violences ainsi que les enfants.

1 femme décède tous les 3 jours, victime de son conjoint