Espace presse

Influenza aviaire | Nouveaux foyers détectés dans le Morbihan le 27 novembre 2022

 
 
Influenza aviaire | Nouveaux foyers détectés dans le Morbihan le 27 novembre 2022

Deux foyers d’Influenza Aviaire hautement pathogène ont été confirmés dans 2 élevages de dindes sur Lantillac dans le Morbihan. Il s’agit du 8ème foyer depuis le mois d’août dans le département.

Dans le cadre des mesures de lutte contre la propagation du virus, une opération de dépeuplement des 12.220 volailles a été menée par la Direction départementale de la protection des populations (DDPPDirection départementale de la protection des populations) mobilisée aux côtés des éleveurs qui seront indemnisés des pertes subies.

Pour éviter toute diffusion du virus, des zones réglementées de protection (ZP) et de surveillance (ZS) ont été mises en place dans un rayon de 3 et 10 km:

  • 9 communes sont concernées (en tout ou partie) dans le rayon de 3 kms: BULEON, EVELLYS, GUEGON, LANOUE, LANTILLAC, MOREAC, PLEUGRIFFET, RADENAC et REGUINY.
  • 21 communes sont concernées (en tout ou partie) par la zone de surveillance (rayon de 10 km) sont: BIGNAN, BILLIO, BULEON, CREDIN, CRUGUEL, EVELLYS, GUEGON, GUEHENNO, JOSSELIN, KERFOURN, LA CROIX-HELLEAN, LANNOUE, LES FORGES, LOCMINE, MOREAC, MOUSTOIR-AC, PLEUGRIFFET, PLUMELIAU-BIEUZY, PLUMELIN, REGUINY, SAINT- ALLOUESTRE.

Dans ces périmètres, tous les lieux de détention de volailles et d’oiseaux captifs sont soumis à des prescriptions spécifiques. Les mouvements de volailles et autres oiseaux captifs sont interdits, sauf dérogations accordées par la direction départementale de la Protection des Populations (DDPP). Les autocontrôles en élevages sont également obligatoires.

Par ailleurs, compte tenu de la diffusion du virus, le niveau de risque épizootique vis-à-vis de l’influenza aviaire est passé en niveau « élevé » depuis le 11 novembre dernier.

Cette situation entraîne l’application de mesures renforcées de prévention pour les élevages avicoles et les basse-cours sur l’ensemble du territoire national. Il s’agit notamment de la mise à l’abri de l’ensemble des oiseaux d’élevage et domestiques.

Il est donc demandé à tous les acteurs de la filière, de rester vigilants et de veiller à l’application la plus stricte des mesures de biosécurité pour empêcher le virus d’entrer dans les élevages, que ce soit via la faune sauvage ou les activités humaines.

Toutes les recommandations sont accessibles sous le lien suivant :

https://agriculture.gouv.fr/influenza-aviaire-les-mesures-de-biosecurite-pour-les-operateurs-professionnels-et-les-particuliers

Des contrôles de la direction départementale de la protection des populations (DDPPDirection départementale de la protection des populations) seront réalisés pour vérifier le respect de ces mesures.

Pour rappel, la consommation de viande, foie gras et œufs, et plus généralement de tout produit alimentaire à base de volailles, ne présente pas de risque pour l’homme.


Moréac | Deux nouveaux foyers détectés

Deux foyers d’influenza aviaire hautement pathogènes ont été confirmés dans 2 élevages de dindes à Moréac, après un précédent foyer détecté le 13 novembre dans cette même commune.

Dans le cadre des mesures de lutte contre la propagation du virus, une opération de dépeuplement des20 300 volailles a été menée par la direction départementale de la protection des populations (DDPPDirection départementale de la protection des populations) mobilisée aux côtés des éleveurs qui seront indemnisés des pertes subies.

Les zones réglementées de protection (ZP) et de surveillance (ZS) mises en place le 15 novembre dernier dans un rayon de 3 et 10 km sont en conséquence légèrement modifiées et intègrent des communes supplémentaires:

  • 4 communes sont concernées (en tout ou partie)parla zone de protection (rayon de 3 kms) : MOREAC, EVELLYS, RADENAC et REGUINY (lien vers la carte de zonage).
  • 19 communes sont concernées (en tout ou partie) par la zone de surveillance (rayon de 10 km) : BIGNAN, BULEON, CREDIN, EVELLYS, GUEGON, GUEHENNO, KERFOURN, LANOUEE, LANTILLAC, LES FORGES, LOCMINE, MOREAC, MOUSTOIR-AC, PLEUGRIFFET, PLUMELIAU-BIEUZY, PLUMELIN, RADENAC, REGUINY, SAINT- ALLOUESTRE.

Dans ces périmètres, tous les lieux de détention de volailles et d’oiseaux captifs sont soumis à des prescriptions spécifiques. Les mouvements de volailles et autres oiseaux captifs sont interdits, sauf dérogations accordées par la direction départementale de la protection des populations (DDPPDirection départementale de la protection des populations). Les autocontrôles en élevages sont également obligatoires.

Par ailleurs, compte tenu de la diffusion du virus, le niveau de risque épizootique vis-à-vis de l’influenza aviaire est passé en niveau « élevé » depuis le 11 novembre dernier.

Cette situation entraîne l’application de mesures renforcées de prévention pour les élevages avicoles et les basses-cours sur l’ensemble du territoire national. Il s’agit notamment de la mise à l’abri de l’ensemble des oiseaux d’élevage et domestiques.

Il est donc demandé à tous les acteurs de la filière, de rester vigilants et de veiller à l’application la plus stricte des mesures de biosécurité pour empêcher le virus d’entrer dans les élevages, que ce soit via la faune sauvage ou via les activités humaines.

Toutes les recommandations sont accessibles sous le lien suivant :

https://agriculture.gouv.fr/influenza-aviaire-les-mesures-de-biosecurite-pour-les-operateurs-professionnels-et-les-particuliers

Des contrôles de la direction départementale de la protection des populations (DDPPDirection départementale de la protection des populations) seront réalisés pour vérifier le respect de ces mesures.

Pour rappel, la consommation de viande, foie gras et œufs, et plus généralement de tout produit alimentaire à base de volailles, ne présente pas de risque pour l’homme.