Modes de chasse

 
 

Informations sur la chasse à l'approche, à l'affût, au vol..........

La Chasse à à l’approche et à l’affût

Principes 

La chasse à l’approche ou à l’affût, dénommée encore "chasse individuelle" ou "chasse silencieuse" permet de répondre à des problèmes de développement localisé du grand gibier, dans des territoires trop petits pour chasser en battue au chien courant, en zone périurbaine, en zones proches de voies de circulation, et de réaliser du tir sélectif.

La chasse à l’approche consiste à rechercher en solitaire, en silence, un animal afin de l’approcher et de pouvoir le tirer dans les meilleures conditions. Elle doit être le moins dérangeante possible pour les animaux. L’approche doit se faire à bon vent.
La chasse à l’approche représente le mode de chasse où les animaux ont le plus de défenses possibles : ils voient, entendent et sentent beaucoup mieux que le meilleur des chasseurs.
C’est aussi le meilleur moyen de vider un territoire, car la présence du chasseur est perçue par les animaux comme celle d’un prédateur.

La chasse à l’affût, quant à elle, se pratique à partir d’un mirador, placé dans un lieu régulièrement fréquenté par les animaux, et dans lequel se dissimule le chasseur, à l’aube et en soirée jusqu’au crépuscule.
Ce mode de chasse perturbe beaucoup moins un territoire, la présence humaine étant moins facilement décelée par les animaux.

La réglementation

Les périodes de chasse ( voir l’arrêté général d’exercice de la chasse - rubrique "arrêtés préfectoraux chasse et faune sauvage") :
Il existe trois périodes de chasse :

Ouverture spécifique du chevreuil à compter du 1er juillet : _ [1] Le tir du renard est également permis.
S’agissant d’un gibier soumis à plan de chasse, elle n’est autorisée que pour les détenteurs d’un plan de chasse et ses délégués.
 Chaque chasseur doit obligatoirement être porteur du plan de chasse ou d’une copie certifiée conforme à l’arrêté préfectoral d’attribution du plan de chasse.
Sur le plan pratique, il appartiendra au détenteur d’établir une copie de l’arrêté, de mentionner le nom de la personne autorisée à chasser et d’ajouter la mention : « copie certifiée conforme », suivie de la signature du détenteur.

Ouverture spécifique du cerf :
 Du 1er septembre à l’ouverture générale, on peut également chasser le cerf dans les mêmes conditions que celles définies pour le chevreuil.
 De l’ouverture générale à la fermeture générale, on peut chasser le chevreuil et le cerf, dans les mêmes conditions que celles précédemment définies ( détenteur de plan de chasse ou délégués porteurs d’une copie certifiée conforme).

Les modes de chasse
La chasse à l’approche et à l’affût s’exerce dans des conditions très précises :
 Le chasseur doit chasser seul, sans son chien et sans rabat.
 La chasse s’exerce de jour, soit une heure avant le lever du soleil et une heure après son coucher.
 Si plusieurs chasseurs se trouvent sur le même territoire, ils doivent être éloignés l’un de l’autre, d’au moins 500 mètres. Ils doivent chasser de façon indépendante ( pas de rabat de l’un vers l’autre).
 Le chasseur doit être porteur de l’arrêté ou d’une copie certifiée conforme.
 Les animaux prélevés du 1er juin à l’ouverture générale ne peuvent être transportés qu’au domicile du tireur.

Principes de base communs aux deux modes de chasse individuelle :

L’affût et l’approche constituent avant tout une période d’observation et de régulation :
 Une période d’observation à la fois pour le plaisir propre à celle-ci et pour la possibilité, ainsi offerte, d’effectuer un contrôle quantitatif et qualitatif des espèces.
 Une période de régulation car elle permet de procéder à un tir sélectif, d’élimination des animaux chétifs, malades ou déficients. Sans sous estimer la possibilité d’effectuer un tir de récolte, il est primordial d’effectuer avant tout des tirs sanitaires.

L’EQUIPEMENT :

L’équipement de base comportera :
 Une carabine de chasse, c’est à dire une arme rayée, munie d’une lunette parfaitement réglée (à vérifier en début de saison) ; Le calibre sera adapté à l’espèce chassée : en général minimum calibre 7 mm,
 Une paire de jumelles,
 Une canne d’appui ou canne de visée ( canne de pirsch) pour le tir à l’approche
 Possibilité d’utiliser un télémètre pour mesurer la distance de tir.

LE TIR :

Un seul principe de base incontournable : "LA BALLE PROPRE"

Pour y parvenir, le tir est soumis à trois conditions :
 L’animal doit être arrêté
 L’animal doit être de travers
 Aucun obstacle ne doit s’interposer entre l’animal et le chasseur ( branche)

Le chasseur respectera les règles de sécurité suivantes :
 Tirer sans danger : compte tenu de l’allongement des distances par rapport au tir en battue, le chasseur doit être vigilant et il s’assurera qu’il peut tirer sans danger,
 Tirer avec un calibre adapté (carabine à canon rayé munie d’une lunette bien réglée) exclure l’utilisation d’armes à canons lisses,
 Pour l’approche, le tir s’effectuera sur la canne d’appui,
 Pour l’affût, le tir s’effectuera sur le rebord du mirador,
 Ne tirer qu’un animal parfaitement identifié et préalablement sélectionné,
 Le tir s’effectue sans précipitation,
 Le chasseur vise une zone réputée mortelle (cou ou cœur),
 Le tir s’effectue à distance raisonnable (une centaine de mètres).

Le tir est prohibé dans les circonstances suivantes :
 Doute sur la sécurité
 Animal en mouvement
 Présence d’un obstacle
 Absence d’appui ( prohibition du tir à bras franc ou du tir à trop longue distance)

L’APRES TIR :

Deux hypothèses :

1- l’animal est atteint et reste sur place, le chasseur prendra les dispositions suivantes :
 pose du bracelet de marquage
 éviscération immédiate

2- l’animal s’enfuit, le chasseur adoptera le comportement suivant :
 observation du comportement de l’animal
 repérage de sa ligne de fuite
 attente de plusieurs minutes ( 4 à 5 mn)
 recherche d’indices de sang, poils, os et marquage de ceux-ci
 appel à un conducteur de chien de sang agréé

Telles sont les règles et les principes qui guident ce type de chasse
Merci de les respecter pour promouvoir une chasse digne de ce nom

[1] - A cette période, on ne peut chasser que le chevreuil.

LA CHASSE AU VOL

Toute personne autorisée à détenir des rapaces peut bénéficier d’une autorisation pour la pratique de la chasse au vol.

La demande est à adresser à la DDTMdirection départementale des territoires et de la mer
Le dossier se compose des documents CERFA suivants :
 
· La demande d’autorisation de détention CERFA N°12447*01 
 
· Le registre des entrées et sorties d’animaux CERFA N°12448*01 
 
· La déclaration de marquage des animaux CERFA N° 12446*01

Seules sont autorisées les espèces de rapaces diurnes falconiformes et des grands ducs dressées à cet effet.

Outre l’exercice de la chasse au vol pendant la période d’ouverture générale, la mise en condition des oiseaux après la date de clôture générale de la chasse est possible, à condition que cet entraînement soit effectué sur des animaux classés nuisibles dans le département, ainsi qu’à partir du 1er juillet, jusqu’à la date d’ouverture de la chasse, si cet entraînement est effectué sur du gibier marqué.