Les sas à vélos

 
 

La manoeuvre de tourne à gauche en carrefour peut s'avérer dangereuse pour les cyclistes, en particulier lorsque la voie qu'ils empruntent ou qu'ils longent est dotée de plusieurs voies de circulation ou supporte une circulation importante ou rapide.
Les comportements observés sont très variés et dépendent à la fois de l'expérience du cycliste, des flux de circulation, de la couleur des feux…
Très répandu chez nos voisins européens, il a été introduit depuis bon nombre d'années dans les « villes cyclables » françaises avant d'être officiellement intégré dans le code de la route en 1998 (articles R415-2 et R415-15) et précisé dans l'I.I.S.R..
Le sas permet au cycliste de profiter du feu rouge pour se positionner devant les autres véhicules afin :

  • de mieux voir et d'être vu ;
  • de présélectionner son tourne à gauche avant les véhicules qui sont derrière lui et qui suivent la même direction ;
  • de démarrer avant les véhicules à moteur, ce qui assure une bonne perception et insertion ;
  • de ne pas respirer les gaz d'échappement au démarrage.

De par l'éloignement engendré entre le passage piéton et les véhicules motorisés, le sas permet au piéton :

  • d'être mieux vu par les conducteurs de véhicules de grande hauteur, notamment pour le piéton de faible taille ;
  • d'augmenter le confort de sa traversée.

Découvrez le sas pour vélos dans ces quelques schémas explicatifs (source Ministère de l'Ecologie - CERTU)