Tourisme

Maître restaurateur

 
 

Le titre de maître-restaurateur reconnait l'excellence des meilleurs professionnels de la restauration traditionnelle, en valorisant leur compétence ainsi que leur engagement en faveur de la qualité.

Le titre de maître-restaurateur créé en 2007 s’est vu conférer une valeur législative par l’article 7 de la loi n° 2014-344 du 17 mars 2014 relative à la consommation. Le décret n° 2015-348 du 26 mars 2015 a élargi aux employés des entreprises de restauration la possibilité de bénéficier du titre de maître-restaurateur.

Un arrêté du 26 mars 2015 modernise et simplifie le cahier des charges afin de le rendre plus pragmatique et plus opérationnel pour les professionnels. Les exigences principales concernant la cuisine faite sur place à partir de produits acquis majoritairement frais, sont maintenues. Le nouveau cahier des charges introduit un nouveau critère qui impose sur la carte la présence d’au moins cinq produits régionaux de saison.

Les bénéficiaires de la mesure

Les entreprises de restauration indépendantes ou appartenant à de petits ensembles (maximum trois établissements) :

  • réalisant une cuisine " authentique ", placée sous la responsabilité directe du restaurateur ou de son chef cuisinier, ne recourant pas à l'assemblage ou à des plats déjà préparés qu'il s'agirait simplement de " réchauffer " ;
  • s'engageant à respecter un ensemble de règles simples, mais garantissant une prestation de service de qualité (accueil, service à table, décoration) ;
  • respectant la réglementation en matière d'hygiène et de sécurité.

Ces points sont vérifiés au moyen d'un audit qui devra être réalisé par un organisme certificateur déclaré, indépendant de l’État, comme des entreprises de restauration.

Par ailleurs, les candidats au titre doivent bénéficier d'une qualification ou d'une expérience professionnelle avérée en restauration.

C'est le préfet du département du principal établissement du candidat, ou de l'entreprise qu'il dirige, qui est chargé d'attribuer le titre de maître-restaurateur, au vu du rapport d'audit et de l'ensemble des pièces du dossier de candidature.

Ce qu'il faut savoir

Liens et téléchargements:

> DOSSIER DE CANDIDATURE AU TITRE DE MAÎTRE-RESTAURATEUR - format : DOC sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,46 Mb

-Crédit d'impôt maître restaurateur

-Décret n° 2015-348 du 26 mars 2015 relatif au titre de maître-restaurateur

-Arrêté du 26 mars 2015 relatif au cahier des charges du titre de maître-restaurateur

-Décret du 14 septembre 2007 consolidé