Mouvements de terrain

Retrait-gonflement des argiles

 

Le phénomène de retrait-gonflement de certains sols argileux concerne la majorité des départements français. Il occasionne de nombreux désordres, principalement sur les maisons individuelles.

Le phénomène de retrait-gonflement des argiles est un mouvement de terrain lent et continu. Par des variations de la quantité d’eau dans certains terrains argileux, il entraîne des gonflements en périodes humides et des tassements en période sèche. Ces variations de volumes se traduisent par des mouvements différentiels de terrain et se manifestent par des désordres affectant principalement le bâti individuel.

Depuis la vague de sécheresse des années 1989-91, le phénomène de retrait-gonflement a été intégré au régime des catastrophes naturelles mis en place par la loi du 13 juillet 1982. Il constitue aujourd’hui le second poste d'indemnisation aux catastrophes naturelles affectant les maisons individuelles (fissures).

Toutefois, il est possible de minimiser les conséquences de tels événements en intégrant les éléments de connaissance sur cet aléa dans les études constructives.

Le Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM), mandaté par le Ministère de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Énergie, a réalisé une étude sur l’ensemble du département du Morbihan dans le but de définir les zones les plus exposées au phénomène.

La cartographie distingue trois classes d’aléa : l’aléa fort représenté en rouge, l’aléa moyen représenté en orange et l’aléa faible représenté en jaune. L’ensemble de ces zones constitue les secteurs potentiellement exposés au phénomène.

L'aléa retrait-gonflement des sols argileux n’interdit pas de construire mais des dispositions constructives sont préconisées.

La plaquette d’information retrait-gonflement des argiles relatif au département du Morbihan, à l’attention des personnes désirant construire, ou aux pétitionnaires lors de la délivrance des permis de construire ou d’aménager, fournit les grands principes permettant de réduire la vulnérabilité des nouvelles constructions exposées au risque, fortement conseillés également en aléa faible (préconisations).

Cartes par communes

Vous pouvez consulter les cartes de l’aléa par commune dans le menu déroulant ci-dessous ou sur le site GEORISQUES  réalisé par le BRGM.  Les données numérisées sont également téléchargeables sur ce site.