PORTRAIT EGA Sport // Sylvia Belbeoc’h - Educatrice Sportive Sport Santé Asso A Corps Donné (ACD)

 
 
PORTRAIT EGA Sport // Sylvia Belbeoc’h - Educatrice  Sportive Sport Santé Asso A Corps Donné (ACD)

Pour redonner à toutes la possibilité de faire du sport et à l'occasion de la journée internationale des droits des femmes, le préfet du Morbihan lance la campagne médiatique "EGA SPORT". Cet évènement parrainé par Isabelle Joschke, femme marin professionnelle et fondatrice de l'association "Horizon Mixité" est destiné à promouvoir et valoriser la pratique sportive féminine dans le Morbihan.

Marie-Claude Venant, déléguée aux droits des femmes et à l'égalité entre les femmes et les hommes, et Pierre-Alexis Ponsot, conseiller d’animation sportive à la DDCS, animent cette campagne du avec les clubs, fédérations, bénévoles... du 8 mars au 28 juin 2018 > Consultez la rubrique dédiée


Sylvia Belbeoc’h - Educatrice  Sportive Sport Santé Association A Corps Donné (ACD)

Le portrait en format pdf

> portrait sylvia belbeoch - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 7,34 Mb

Maman de 3 enfants, j’ai toujours eu à cœur de concilier vie familiale et vie professionnelle. Cet investissement m’a toujours demandé beaucoup d’organisation. Mon enseignement a toujours été orienté vers les activités gymniques car je suis passionnée par le corps en mouvement !  Je m’informe et me forme constamment aux nouvelles méthodes et techniques qui pourraient enrichir ma pratique.

Où intervenez-vous ?

Depuis une dizaine d’années, j’ai participé à la création de l’association « A Corps Donné » (ACD) de Vannes et j’y interviens depuis trois ans.
ACD est une association affiliée à la Fédération Sports Pour Tous, et est labellisée « Sport Santé Bien-Etre ». ACD est également signataire de la chartre Sport Santé Bien Etre en Bretagne.
Forte de ses 500 adhérent.e.s, l’association propose aussi du « Rose Pilates » pour des personnes atteintes d’un cancer du sein. Chacun semble s’y retrouver et le taux de renouvellement frôle les 80 %.
Je suis convaincue qu’une meilleure connaissance de la personne (entretien motivationnel et tests physiques), me permet de pouvoir proposer à chacun un projet plus personnalisé, d’aider, de soutenir, de conseiller, d’établir une relation de confiance qui amène la personne vers de la réussite et une meilleure qualité de vie. En s’intéressant à chacun, il est plus facile pour moi de les orienter sur telle ou telle séance et d’établir une homogénéité et donc une dynamique. C’est par cette approche que j’ai pu répondre à la demande de coaching individualisé ; l’ambiance de groupe ne convenant pas obligatoirement à tous le monde.
L’objectif à court terme est de proposer aux adhérents souffrant d’une affection de longue durée (Cancer, obésité, problèmes cardio-vasculaires, diabète …) des séances spécifiques, à effectif réduit, entre 6 et 10, selon les recommandations de l’Agence Régionale de Santé.  J’ai à cœur d’organiser ce planning, en me fixant des mots clés tels que : Régulière, Adaptée, Sécurisée, Progressive, Spécifique, Réalisable ….

Comment encourager la pratique des femmes et des hommes ?

Consciente qu’il est indispensable de prendre soin de soi, et de s’ouvrir aux autres,  il faut encourager également le lien social et la mixité,  la relation à autrui, l’idée de rompre l’isolement, l’émulation, le partage, la convivialité …
Je propose par exemple des séances spécifiques Mère/Fille (17/25 ans), par le biais des ateliers Pilates ou AB/Dos méthode De Gasquet ; des moments d’échanges privilégiés ou sont abordés des thématiques de maintien, de « bons abdominaux », de périnée, ceci dans un climat de bienveillance.
Pour les personnes très âgées et en perte d’autonomie, je mets en place des séances de Gym sur chaises, avec un système de co-voiturage et de pédibus. Concernant ces séances d’Animation et de Maintien de l’Autonomie de la Personne, je constate qu’au fil des années, une mixité s’installe, et des liens d’amitiés se créer entre les personnes, qui peuvent se donner rendez-vous pour d’autres activités (salon de thé, promenade …)
Comment favoriser la mixité ?
J’ai pu constater que les femmes s’engagent volontairement dans la pratique sportive, alors que les hommes ne représentent hélas qu’une minorité (17%). Même Si cela évolue essentiellement grâce aux ateliers Stretching et Mal de Dos, il faut encourager les hommes à venir découvrir, tester librement, afin qu’ils prennent conscience des bienfaits de l’activité physique. Je propose, par exemple, des séances spécifiques « Elle & moi », ou chaque personne vient accompagner (conjoint ou ami) dans un climat de détente.

Et la motivation ?

Pour les nouveaux pratiquants, je réalise un entretien motivationnel et une proposition de batterie de  tests physiques. Cela permet de créer un véritable projet adapté. Au bout de 6 mois, les mêmes tests sont à nouveaux réalisés et cela permet à chaque fois de constater les progrès effectués (qualité de vie, pratique plus autonome).
Je prends aussi le temps de contacter les personnes en cas de 3 absences successives, pour justement faire le point sur la motivation.
Enfin tout au long de l’année, je mets en place diverses actions pouvant susciter davantage de motivation :
Des ateliers gratuits proposant la découverte d’une nouvelle activité afin d’éveiller la curiosité, répondre à des attentes, et surtout afin d’anticiper sur le programme que je pourrais mettre en place pour la saison prochaine.
Une conférence annuelle sur un thème Sport/Santé/ Nutrition en faisant appel à des professionnels : Naturopathe, kinésithérapeute … Accès libre pour les adhérents et leur conjoint.
Je me mets également à disposition de la mairie de Vannes ou de la Fédération Sport pour tous pour certaines opérations évènementielles (Vannes Tous en Basket, Passeport Forme Santé …)
Et si on parlait finance ?  
Le milieu associatif, sur le modèle association à but non lucratif, permet à chacun de pouvoir s’inscrire à moindre coût. D’autre part, en proposant du Sport Santé, et en lien avec les recommandations de l’Agence Régionale de Santé, je suis éligible aux appels à projet pour compenser la perte financière qu’impose un petit groupe. Ainsi, que ce soit en Sport Santé Bien-Etre, ou en Sport Santé, la cotisation resterait la même.
J’invite également mes adhérents à se rapprocher de leur mutuelle, pour savoir s’il y a ou pas, une aide financière dédiée au Sport Santé.
Pour conclure, je suis ravie de pouvoir apporter mon témoignage pour  cette campagne EGA Sport. Je suis certaine que nombre de lecteur.rice.s vont se reconnaître et franchirons le pas de venir nous rencontrer, nous professionnels Sport Santé. Je souhaite vivement que cela incitera le plus grand nombre à venir pratiquer, en toute sécurité.