Actions de l'État

 
 

Le gouvernement met en place des « Plans de mobilisation et de lutte contre toutes les violences faites aux femmes » (ou « Plans violences »).

En novembre 2016, le 5ème plan interministériel est lancé (2017-2019). Il met l’accent sur :

  •     Sécuriser et renforcer les dispositifs qui ont fait leurs preuves pour améliorer le parcours des femmes victimes de violences et assurer l’accès à leurs droits (pour faciliter la révélation des violences, mettre les victimes à l’abri, renforcer les lieux d’écoute de proximité, permettre la reconnaissance des violences, condamner les auteur.e.s de violences, accompagner les victimes)
  •     Renforcer l’action publique là où les besoins sont les plus importants (enfants victimes ou témoins de violences conjugales, jeunes femmes exposées aux violences, femmes vivant en milieu rural)
  •     Déraciner les violences par la lutte contre le sexisme, qui banalise la culture des violences et du viol

> 5ème plan de lutte contre toutes les violences faites aux femmes - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,37 Mb

Le numéro national anonyme et gratuit d’écoute pour les femmes victimes de violences, le 3919, est accessible et gratuit 7 jours sur 7, de 9h à 22h du lundi au vendredi et de 9h à 18h les weekends et jours fériés.

Le site web  www.stop-violences-femmes.gouv.fr  peut être consulté à tout moment.

 

Dans le Morbihan

Plusieurs associations sont mobilisées pour être à l’écoute et accompagner les personnes victimes de violences.

Le Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles du Morbihan  (CIDFF 56) offre un service de conseil et d’accompagnement des femmes qui subissent des violences. Cette association a également pour objectif de promouvoir l’égalité femmes-hommes. Pour cela elle propose une aide juridique, des formations et sensibilisations sur la vie affective et sexuelle, l’égalité filles-garçons et femmes-hommes ainsi qu’un soutien pour l’autonomie des femmes dans les champs professionnels et économiques.

L’Association France Victimes 56 propose une assistance juridique et/ou psychologique, ainsi qu’une aide dans les démarches administratives. Cette association offre un service gratuit et confidentiel pour toutes les personnes victimes d’une infraction pénale (violences conjugales, agressions sexuelles ou non, viols, cambriolages, accidents de la circulation, escroqueries, dégradations…). 

Retrouvez les autres contacts de proximité dans le Morbihan  sur notre site.

 

Les chiffres clés

En France en 2017, 1 femme décède tous les 3 jours, victime de son conjoint ou ex-conjoint.

1 femme décède tous les 3 jours, victime de son conjoint

Il n’y a pas de différenciation en fonction des catégories socioprofessionnelles : les personnes qui subissent des violences viennent de tous milieux.

Les violences ont des impacts sur les femmes ou hommes victimes, mais aussi sur les proches (enfants, famille, amis…), voire sur les auteur.e.s (suicides).

Au total, cela représente 252 décès en 2016 en France.

Pour en savoir plus, téléchargez les chiffres clés :

Version complète, Référence :

> Chiffres clés 2017 Vers l'Egalité réelle femmes-hommes - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 3,00 Mb

Version simplifiée, l'Essentiel :

> Chiffres clés 2017 l'Essentiel de l'Egalité réelle femmes-hommes - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 2,16 Mb

 

Sources : DGCS - SDFE  ; MIPROF