Joseph Le Cam

 
 
Joseph Le Cam

Né le 5 août 1903 à Port-Louis (56), il est nommé gendarme à pied le 1er avril 1928.
De 1932 au 1er septembre 1943, il sert en Corse et dans les détachements d'Afrique avant d'être nommé adjudant, commandant la brigade de Plouay.
Il participe à la mise sur pied d'une filière d'évasion au profit de jeunes désireux de servir la France Libre. Il est le point de départ de la filière vers l'Espagne. Il participe activement aux missions de renseignement et à d'autres faits de résistance. Il refuse d'exécuter les ordres des autorités allemandes (réquisitions de vivres...).
Il est arrêté le 25 mai 1944 à la brigade de Plouay. Il ne communique aucun renseignement à la Gestapo. Lors de son transport en Allemagne, le convoi dans lequel il se trouve est attaqué par les FFI. Cette attaque lui donne la possibilité de s'évader, mais il reste sur place pour assister une femme qui a été blessée : il est alors repris. Il décède au camp de Neuengamme (Allemagne) le 21 juillet 1944.
Il est décoré de la Légion d'honneur, de la Croix de guerre 1939/1945 avec palme et de la Médaille de la Résistance à titre posthume.