Alban Le Cair

 
 
Alban Le Cair

Né le 26 juin 1902 à Inguiniel (56), il est admis en Gendarmerie le 17 juillet 1930.
Il est affecté à la brigade de Gourin le 1er octobre 1943.
Il s'est aussitôt engagé dans le réseau « Vengeance », secteur de Gourin, et participe ainsi à de nombreuses actions de résistance : camouflage des réfractaires au STO, aide aux maquisards, information préalable des personnes recherchées par les Allemands.
A la suite de la disparition d'un inspecteur de la police allemande, il est arrêté le 14 mai 1944 avec ses collègues de la brigade et dirigé à Carhaix, puis à la prison de Quimper. Après les interrogatoires, il est déporté au camp de Neuengamme (Allemagne).
Versé dans un groupe d'entretien des voies ferrées à Soest (Allemagne), il décède le 28 février 1945 lors du bombardement du wagon servant de logement.
A titre posthume, il est cité à l'ordre du Corps d'armée avec attribution de la Croix de guerre 1939/1945 avec étoile de vermeil. En outre, il est décoré de la Médaille militaire et élevé au grade d'adjudant.