Lutte contre les stups - Opérations coup de poing à Vannes/Lorient 26-27 septembre 2019

 
 
Lutte contre les stups  - Opérations coup de poing à Vannes/Lorient 26-27 septembre 2019

Les 26 et 27 septembre derniers, deux opérations interservices antistups se sont déroulées dans les secteurs de Vannes et Lorient impliquant plusieurs services de contrôle et notamment les services de la direction départementale de la sécurité publique, le groupement de gendarmerie départementale et le service des douanes de Lorient.

Les opérations de ce type vont se multiplier dans les prochaines semaines avec pour objectif d’occuper le territoire dans les secteurs du Morbihan impactés par les trafics avec pour ligne de mire : attaquer les trafics à tous les niveaux et sous tous les angles avec une organisation modernisée notamment par l’action coordonnée interservices.

La première opération coup de poing, sur Vannes, est intervenue la nuit du 26 au 27 septembre avec un dispositif conséquent constitué de 25 policiers en secteur urbain et 25 gendarmes en périphérie de Vannes. Plusieurs secteurs géographiques étaient visés : Kermesquel, Ménimur, la gare de Vannes mais aussi les axes de sortie de Vannes comme le Poulfanc.

Répondant à l’objectif d’« intensification et de rationalisation des activités de terrain » du plan national « anti stups », cette opération interservices fait état du bilan suivant :

  • 30 personnes et 50 véhicules contrôlés
  • 6 délits (délits relatifs aux stupéfiants et délits routiers)
  • 5 conduites en état d’ivresse
  • 4 défauts de contrôle technique
  • 1 conduite malgré l’annulation du permis de conduire
  • 15 infractions diverses
  • 2 personnes en situation irrégulière

La seconde opération « antistups » s’est déroulée dans l’après-midi du 27 septembre à Lorient. Toujours dans le même objectif que l’opération de la veille à Vannes, 16 policiers et 4 douaniers ont été mobilisés dans les secteurs Frébault et L’Orientis à Lorient. Autant de gendarmes, épaulés par une équipe cynophile spécialisée dans la recherche de produits stupéfiants, ont également été déployés à la périphérie de la ville. Le bilan de cette opération est le suivant :

  • 84 dépistages alcoolémie et 30 dépistages stupéfiants (dont 15 réalisés par la brigade canine anti-drogue)
  • 2 procédures et saisies de stupéfiants
  • 1 infraction pour détention et usage de stupéfiants
  • 2 conduites en état d’ivresse dont une récidive
  • 1 infraction pour usage du téléphone portable au volant 

---

Ces deux opérations interviennent dans le cadre de la mise en application du plan national de lutte contre les stupéfiants « plan antistups », présenté le 17 septembre dernier à Marseille par le ministre de l’Intérieur, ministre de l'Intérieur Christophe Castaner et son secrétaire d'Etat Laurent Nuñez, accompagnés de la garde des Sceaux Nicole Belloubet et du ministre des Comptes publics Gérald Darmanin, en charge des Douanes.

Le « plan antistups » est un ensemble de 55 mesures pour répondre à 6 objectifs :

  • L’amélioration de la connaissance des trafics ;
  • L’intensification et la rationalisation des activités de terrain ;
  • L’accroissement de la lutte contre l’économie souterraine et les circuits de blanchiment du trafic de stupéfiants ;
  • Le renforcement de la saisie des avoirs criminels ;
  • Le développement de la coopération internationale ;
  • Le renforcement des capacités des services.

Plus d’infos >https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Plan-national-de-lutte-contre-les-stupefiants

> 2019_09_30_operations coup de poing stups - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,34 Mb