Appel à projets locaux 2018 contre la haine et les discriminations anti-LGBT

 
 
Appel à projets locaux 2018 contre la haine et les discriminations anti-LGBT

La Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT (DILCRAH) lance pour 2018 un nouvel appel à projets à destination des structures locales engagées dans la lutte contre la haine et les discriminations anti-LGBT. Doté d’une enveloppe de 500 000 euros, cet appel à projets piloté par les préfets de département vise à soutenir des initiatives liées à l’information, la prévention, la formation et l’aide aux victimes, ainsi que des actions de communication et l’organisation d’événements.

Sous l'autorité de Marlène SCHIAPPA, Secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes, la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT (DILCRAH) soutient et encourage les initiatives de la société civile engagée dans la lutte contre la haine et les discriminations anti-LGBT. 

 
 En 2017, 157 projets, répartis dans 42 départements, ont été subventionnés dans le cadre du premier appel à projets contre la haine et les discriminations anti-LGBT. Ces actions sont venues compléter la mobilisation des services de l’État contre la haine et les discriminations envers les personnes lesbiennes, gays, bi, trans et intersexes (LGBTI). 
 
 Fort de ce succès, la DILCRAH lance en 2018 un nouvel appel à projets à destination des structures locales engagées dans la lutte contre la haine et les discriminations anti-LGBT.  Doté d’une enveloppe de 500.000 euros, cet appel à projets piloté par les préfets de département vise à soutenir des initiatives liées à l’information, la prévention, la formation et l’aide aux victimes, ainsi que des actions de communication et l’organisation d’événements. 
 
Chaque personne doit être respectée (citoyen doit être respecté) quelle que soit son orientation sexuelle ou son identité de genre : ensemble, continuons à faire reculer la haine et les discriminations anti-LGBT
 

Qui peut candidater ?

Cet appel à projets s’adresse d’abord aux structures dont l’objet principal est de lutter contre la haine et les discriminations. Les projets présentés devront contribuer à la lutte contre la haine et les discriminations envers les personnes LGBTI. Les structures peuvent être constituées de professionnels et/ou de bénévoles, de type associatif ou non, ancrées sur des territoires ruraux, ultra-marins et/ou urbains. Peuvent donc notamment candidater : les associations loi 1901, les établissements culturels, les établissements scolaires et universitaires.
 
 N.B. : Les dossiers de candidature sont à se procurer auprès de la préfecture du département dans lequel l’action est envisagée. Les modalités de dépôt et les pièces à fournir sont disponibles auprès des services préfectoraux ou sur leur site. Ne pas envoyer de dossier de candidature à la DILCRAH. 
 

Quels projets peuvent être soutenus ?

Cet appel à projet a pour but de soutenir les actions à portée territoriale qui s’inscrivent dans les objectifs du « Plan de mobilisation contre la haine et les discriminations anti-LGBT  ». Le présent appel à projet vise notamment à soutenir des projets citoyens liés à l’information, la prévention, la formation et l’aide aux victimes, ainsi que les actions de communication et l’organisation d’événements.

Comment seront sélectionnés les lauréats ? 

Les candidatures font d’abord l’objet d’une instruction et d’une pré-sélection locale par les préfectures dans les départements. La DILCRAH procède, nationalement, à l’étude finale des projets et décide du montant de la subvention allouée pour chaque dossier retenu. La DILCRAH s’assure notamment du respect des critères et de l’équité territoriale. Les dossiers de candidature doivent être directement adressés aux préfectures.

Quels sont les engagements des lauréat.e.s ?

Les lauréats s’engagent à mettre en œuvre leur projet dans le courant de l’année 2018. 
Les lauréats s’engagent à respecter les valeurs de la République.
Les lauréats doivent apposer le logo de la DILCRAH sur tous les supports de communication relatifs à l’action financée. 
Les lauréats s’engagent à communiquer à la DILCRAH, par l’intermédiaire de la plate-forme des partenaires, les éléments de suivi de leur(s) projet(s).
Une fois le projet réalisé, les lauréats s’engagent à en rendre compte. 
 

Quand et comment les lauréats de l'appel à projets seront-ils avisés ?

A compter de la seconde moitié du mois d'avril 2018, les lauréats seront informés par la DILCRAH qu’une subvention leur sera octroyée au titre de l’appel à projets locaux, ainsi que de son montant. Dans un second temps, les services de la préfecture compétents aviseront les lauréats des modalités de versement de cette subvention. 
 

Vous trouverez en pièce jointe la présentation de l’appel à projets 2018, accompagnée du formulaire de demande de subvention. Pour le département du Morbihan, les dossiers sont attendus pour le 23 février 2018 en version originale papier, accompagnés des pièces administratives demandées (SIRET, statuts, liste des membres dirigeants, RIB avec référence IBAN, récépissé de déclaration en Préfecture) uniquement à l’adresse suivante :

Direction départementale de la Cohésion sociale
Déléguée départementale aux droits des femmes et à l'égalité entre les hommes et les femmes
32, boulevard de la Résistance
CS 62541
56019 Vannes cedex

Parallèlement, la version numérique doit être adressée à : marie-claude.venant@morbihan.gouv.fr

> Le dossier de demande de subvention - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,35 Mb