Evènements

Commémoration de la bataille de Bazeilles "Debout les morts" - 14 septembre 2018

 
 
Commémoration de la bataille de Bazeilles "Debout les morts" - 14 septembre 2018

Comme chaque année, au début du mois de septembre, le 3e Régiment d'infanterie marine de Vannes a commémoré la bataille de Bazeilles, décoré ses soldats et rendu hommage à ses morts, lors d'une prise d'armes dans leur caserne, rue de Verdun, le 14 septembre.
Le général de Brigade Pierre Schill commandant la 9e brigade d'infanterie de Marine, de nombreuses autorités civiles et militaires, des anciens combattants, des représentants des associations patriotiques mais aussi des familles étaient présents pour célébrer avec les militaires du RIMa la fameuse bataille de Bazeilles, qui remonte à 1870 (voir plus bas).

Chants, décorations, défilé... la cérémonie de Bazeilles est riche en symboles.
Créé en 1831 et situé à Vannes, le 3e régiment d’infanterie de marine appartient à la 9e brigade d’infanterie de marine. Spécialiste de l’action amphibie, l’unité bretonne participe depuis 1970, date de sa professionnalisation, à toutes les opérations extérieures de l’armée de Terre, souvent en ouverture de théâtre. Le 3e RIMa a pris part à l’opération SANGARIS en République centre-africaine ainsi qu’à l’opération SERVAL au Mali en 2014. Il a récemment pris part à l’opération BARKHANE au Mali en 2017. Outil de combat entraîné et efficace, "Le Grand Trois" est constitué d’un millier d’hommes et de femmes fidèles à leur devise “Debout les morts”. Premier régiment prévu pour être doté du GRIFFON, le régiment allie mobilité et puissance de feu en toutes circonstances.
 L'histoire de la bataille de Bazeilles
 

En 1870, lors de la guerre franco-prussienne, un petit village des Ardennes, Bazeilles, a été le théâtre d’affrontements sanglants. Depuis lors, les troupes de marines commémorent cette bataille.

Le 31 août 1870, sur ordre du général Mac Mahon, la 2e brigade du général Martin des Pallières doit reprendre le village de Bazeilles, situé près de Sedan et entouré par les soldats bavarois. D’importance stratégique car situé sur la frontière franco-prussienne, Bazeilles est le théâtre d’une bataille acharnée et extrêmement meurtrière. Pendant 24 heures, les marsouins (fantassins) et les bigors (artilleurs) réunis au sein de la Division bleue luttent et réussissent à faire battre en retraite les Bavarois. Mais le 1er septembre, l’armée prussienne revient en nombre. En infériorité d’effectifs et en manque de munitions, les soldats français résistent héroïquement. Les quarante derniers se retranchent avec le commandant Lambert dans une auberge en feu. La dernière munition sera tirée par le capitaine Aubert.

Au total, 2 655 soldats de la Division bleue et plus de 5 000 prussiens seront tombés dans la bataille de Bazeilles.

C’est pourquoi les troupes de marine, et notamment le 3ème Régiment d'Infanterie de Marine de Vannes, commémorent cette bataille, certes extrêmement meurtrière pour les régiments d’infanterie de marine (RIMa), mais où la bravoure et la ténacité de ces derniers se sont illustrées dans leur plus grande force. Ces deux qualités, inséparables des RIMa, sont rappelées et mises à l’honneur chaque année lors des commémorations du deuxième dimanche de septembre dans tous les corps de troupe de France et d’Outre-mer. Lors de cet hommage, les troupes de marine associent les chefs et camarades tombés au combat lors des deux guerres mondiales.