Communiqués de presse

De nouvelles méthodes de contrôle pour lutter contre les comportements routiers dangereux

 
 
De nouvelles méthodes de contrôle pour lutter contre les comportements routiers dangereux

Pour faire face à la dégradation des comportements routiers, les policiers, les gendarmes et plus particulièrement les motocyclistes de l’escadron départemental de Sécurité routière (EDSR) de la gendarmerie du Morbihan vont multiplier dès les prochains jours, les points de contrôle, notamment à des endroits où, jusque-là, les usagers n'avaient pas l'habitude de voir des gendarmes.

Cette nouvelle méthode de contrôle mise en œuvre dans le cadre des « Infractions constatables sans interception » est notamment rendue possible grâce à la vidéoverbalisation qui va devenir l’un des nouveaux modes d’action des gendarmes du Morbihan dans les prochains temps.

Elle sera notamment appliquée lors des contrôles de vitesse mais également sur un certain nombre d’autres infractions comme l’usage du téléphone portable au volant, le franchissement de ligne blanche ou les refus de priorité.

Plus discret, plus flexible, offrant un périmètre d’action plus large, le contrôle par « infractions constatables sans interception » va permettre de diversifier les lieux de contrôle et d’assurer ainsi une présence accrue des gendarmes.

Concrètement, alors qu’habituellement, sur route, les gendarmes procèdent à l’interception du véhicule identifié comme infractionniste, dans le cadre de cette nouvelle méthode de contrôle, le contrevenant pourra être verbalisé sans que son véhicule ne soit arrêté. Le procès-verbal, établi sur constatation des gendarmes, lui sera alors directement adressé par voie postale.

Le bilan de la sécurité routière dans le Morbihan et la recrudescence des conduites irresponsables justifient ce nouveau dispositif destiné à créer de l’insécurité pour les usagers de la route les plus irrespectueux du code de la route.Cette situation est d’autant plus inquiétante que l’évolution de l’accidentalité dans le département, à la hausse ces dernières années, va à contre-courant de la tendance nationale.

Les chiffres parlent d'eux-mêmes, alcool/drogue au volant, vitesse... des comportements inacceptables sont à l'origine de 17 des 24 accidents mortels ayant causé le décès de 26 personnes depuis début 2019 dans le Morbihan.

Une inconscience qui se retrouve aussi dans le taux moyen d'alcoolémie constaté sur les conducteurs responsables d'accident mortel de cette année, qui est de 2,03g/l de sang,

Parce que les accidents de la route ça n'arrive pas qu'aux autres,
parce que prendre le volant c'est avoir des responsabilités,
parce que chaque drame de la route emporte avec lui des familles
et des proches... Réagissons❗️